Derniers commentaires

Il parait qu’énormément d’hommes sont confrontés ...

27/03/2017 @ 13:33:11
par adelyce


Il est fort dommage que la ...

22/12/2016 @ 14:15:12
par melos95


@ Mamazen je vous trouve assez ...

18/09/2015 @ 19:01:50
par Kyk


Arrêtez vos clichés sur les hommes ...

10/09/2015 @ 22:33:22
par Motu


J'ai lu La cause des hommes ...

22/06/2015 @ 14:44:56
par Mamazen


Calendrier

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

Annonce

rss Syndication

Liens

    22 Jan 2015 - 16:15:18

    Les manifestes en cours




    Extrait du manifeste  ETRE OU NE PAS ETRE PERE , proposé par Acte cinq (cabinet d’avocats)

    Manifeste des hommes qui veulent avoir le droit de choisir
    Liberté Egalité Paternité

    « Nous respectons et comprenons les droits de chacun à connaître ses origines …
    Nous respectons le droit des femmes à disposer de leur corps
    Nous respectons le droit des femmes à être mères
    Nous respectons les droits de la femme …
    Nous ne sommes ni masculinistes, ni antiféministes …
    Nous demandons le droit à disposer de notre semence
    Nous demandons le droit de choisir d’être père ou pas …
    Nous demandons à ne pas être de simples géniteurs …
    Nous demandons le droit d’accéder à un minimum d’informations lorsqu’une femme
    Nous désigne comme père de l’enfant qu’elle porte.
    Nous demandons à pouvoir être géniteur sous X en cas d’absolue nécessité …
    Nous demandons à pouvoir être des pères consentants et responsables …
    Nous demandons à pouvoir choisir la mère de notre enfant.
    Nous demandons à avoir le choix d’être père ou non ! »

    Le manifeste peut être téléchargé au format PDF sur le site de Acte Cinq

    http://actecinq.fr/wp-content/uploads/Manifeste-.pdf

    http://actecinq.fr/petition/



    Extrait du manifeste proposé par le GES (groupe d’études sur les sexismes)

    « Droit d’utiliser le test de paternité, sans procédure judiciaire préalable, à minima pour tous les pères présumés qui le souhaitent

    - Les hommes peuvent refuser les paternités imposées.

    --- Cas où la grossesse est menée à terme à l’insu du géniteur :
    ----- après la naissance, possibilité offerte au géniteur d’être protégé contre toute recherche de paternité.

    ---  Cas où la grossesse est menée à terme contre la volonté du géniteur, celui-ci étant informé suffisamment tôt : pendant la grossesse, possibilité pour le géniteur de renoncer à toute responsabilité concernant l’enfant à naître, et à être protégé contre toute recherche de paternité, dans le délai légal permettant à la génitrice de pratiquer l’IVG

    --- Cas où le résultat au test de paternité est négatif (pas de lien biologique), que le père présumé ait reconnu l’enfant ou non : possibilité pour celui-ci de renoncer à toute responsabilité vis-à-vis de l’enfant, tant que ce dernier n’a pas dépassé l’âge d’un an. Cas où la mère soustrait l’enfant à la possibilité du test : le délai d’un an est prolongé d’autant.

    http://www.g-e-s.fr/base-de-documentation/dossiers/les-paternites-imposees/



    L'association  "Pères malgré nous" 

    http://pereslesmalgrenous.blogspot.fr/

     

    Pétition en cours  :

    Il existe une pétition sobre et bien faite.
    https://www.thepetitionsite.com/fr-fr/212/416/608/p%C3%A8re-malgr%C3%A9-eux-/

    "on veut que les hommes et les femmes soient égaux ! ce qui est tout à fait normal... et j'adhère à 100 %.
    mais aujourd'hui, on n'en parle très peu, sujet tabou, LA PATERNITE IMPOSEE..
    une femme a le droit d'accoucher sous X, ou bien même d'avorter
    mais un homme n'a pas le droit de dire "non je ne veux pas être père"

    ne parlons pas des hommes qui couchent avec une nouvelle femme chaque soir, ou d'une homme qui a changé d'avis après avoir désiré l'enfant.
    parlons des hommes à qui on a "volé" le sperme, il peut s'agir d'un couple qui n'est pas d'accord sur le fait d'avoir un enfant, une relation purement sexuelle qui dure dans le temps (très répandu de nos jours), un préservatif qui craque, une femme qui prétend prendre la pilule...

    même si vous n'êtes pas concernés en ce moment par ce phénomène de plus en plus courant, pensez qu'un jour cela peut vous arriver, à vous, votre conjoint, votre fils, votre frère, votre père ou votre voisin...

    pensons aussi à cet enfant qui n'a rien demandé, et la peine qu'il aura quand il comprendra que son "père" ne veut pas le voir, le connaître et que c'est le JAF qui l'a fait devenir son père et non ses sentiments.

    NOUS AVONS BESOIN D'UNE LOI QUI DONNE LE CHOIX AU GENITEUR DE DEVENIR PERE OU DE RESTER GENITEUR"

     

    Pétition émise par Antony Launay :

    « Pour que les hommes aient le droit de choisir d'être pères quand ils le veulent !

    À l'attention : du Président de la République

    Mettons fin à la paternité imposée.

    Aujourd'hui, l'article 341-1 du code civil prévoit que la mère peut demander que le secret de son identité soit protégé en accouchant sous x (art 341-1 du code civil). Ainsi, conformément à cet article, il est considéré qu'elle n'a jamais accouché.
    Suivant le principe prévu par la constitution qui consacre l’égalité en droit des hommes et des femmes, il est nécessaire et légitime que :

    - les hommes qui seraient devenus géniteurs à leur insu et contre leur gré, par ruse ou par surprise soient protégés.

    - les hommes obtiennent un droit qui produise les mêmes effets juridiques que l'accouchement sous x.

    Merci à celles et à ceux qui, parce qu'elles et ils considèrent qu'aujourd'hui les hommes et les femmes doivent être égaux en droit, signeront cette pétition afin que :

    - le concept de " procréation hors mariage sous y " soit inscrit dans la loi, ce concept prévoyant que le secret de l'identité du géniteur soit protégé par la loi, cette disposition produisant les mêmes effets que les dispositions de l'art 341-1 du code civil.

    - la demande du secret de l'identité du géniteur, non marié avec la mère, devant être déposée au greffe du JAF (juge aux affaires familiales) avant les délais légaux d'IVG, la mère doit signaler sa grossesse au géniteur présumé au moins quinze jours avant la fin des délais légaux d’IVG.

    - l'apport de la preuve au regard de cette disposition incombe à la mère. En l'absence de demande du secret de son identité par le géniteur, celui-ci est présumé ne pas avoir été informé de l'état de la mère. En l'absence de la preuve que le géniteur a été informé de l'état de la mère, le géniteur est présumé n'avoir jamais procrée, sa seule déclaration de paternité faisant preuve du contraire »

    http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/hommes-aient-droit-choisir-etre-peres/13683

     

    Pétition émise, en Février 2016, par Henri Santamaria à signer par solidarité :

    La pétition de Henri Santamaria

    Transformer l'obligation d'entretien du jeune majeur en revenu de citoyenneté

    La loi doit protéger tous les citoyens et accompagner les évolutions de la société française. Il nous appartient de contribuer à cela en manifestant notre volonté. Le législateur a ensuite à travailler les textes de la loi et les juges ont à les appliquer. Ce n’est pas le cas lorsque les Juges aux Affaires Familiales sont surchargés de dossiers et lorsque la loi permet des dérives comme pour l’obligation d’entretien envers les jeunes majeurs.

    Aujourd’hui avec les articles 203 et 371-2 du Code Civil, sans limite de durée, un jeune majeur peut faire condamner ses parents (même s’ils n’ont commis aucune faute éducative). Il peut le faire pour obtenir une pension alimentaire (pouvant représenter plus du quart de leurs revenus) et ainsi  s’installer tranquillement dans la vie adulte. Il n’en devient pas pour autant un citoyen responsable.

    En effet, ce jeune adulte peut compléter cette pension alimentaire de divers revenus (pour montrer sa motivation en travaillent de temps en temps). Il aura même droit en temps qu’étudiant à diverses allocations et pourra se promener dans les études le temps qu’il lui plaira. Il pourra, sans projet concret et sans contrainte mais en faisant payer ses parents, attendre pour affronter réellement les difficultés d’entrée dans la vie active. Est-ce de l’assistanat ou de l’accompagnement ? Les parents devraient payer jusqu’à ce qu’il soit autonome ? Cela ne veut rien dire. La Justice et les Services Sociaux s’immiscent abusivement dans l’éducation familiale.

    La société française a voulu, avec raison, museler l’autoritarisme parental, veut-elle donner le pouvoir aux enfants plaintifs et manipulateurs ? Et cela au détriment des droits des autres enfants des familles?

    Aider ses enfants est normal. Aider tous ses enfants est préférable.

    Se faire racketter légalement par l’un de ses enfants est anormal.

    Aujourd’hui, dans une fratrie, celui qui réclame obtient, les autres n’auront rien car il captera tout le patrimoine, toutes les possibilités d’aide de ses parents. Cela peut les obliger à vendre leur domicile car l’obligation d’entretien envers les jeunes majeurs ne cesse que quand les parents prouvent que « l’enfant » (qui peut avoir 27, 28, 29 ans) n’est plus dans le besoin… sachant qu’il peut rester étudiant sans limite de durée…

    Pensez aux conséquences patrimoniales que peut avoir de se voir ponctionné 1000 euros par mois pendant 6, 7, 8, 9, 10 ans, entre ses 50 et 60 ans au moment où vous devez épargner avant la chute des revenus de la retraite, au moment où tous vos enfants ont besoin d’aide… C’est la désunion familiale et la misère à la retraite.

    L’excuse qui avance que ce devoir d’aide est réciproque est un leurre. Après ma maitrise à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales je le prouverai dans une thèse.

    Dans ces 2000 affaires annuelles (chiffre vieux de 10 ans, les plus récents ne sont pas « disponibles »), il n’y a pas de médiation, pas de discussion ; un combat, un sale règlement de comptes vous enchaine quasi-automatiquement à celui qui se plaint. La justice tranchera et protègera l’enfant (adulte) et fera payer les parents.

    C’est trop facile et cela ne fait qu’encourager les mauvais penchants des jeunes en difficulté d’insertion. Si cela est volontaire en faisant porter aux parents la responsabilité d’une insertion socioéconomique qu’ils ne peuvent assurer), c’est injuste.

    Rejoignez mon combat pour faire sortir du silence et de la douleur ces 2000 condamnés annuels. Signez et faites signer.

    https://www.change.org/p/segolene-royal-transformer-l-obligation-d-entretien-du-jeune-majeur-en-revenu-de-citoyennet%C3%A9

    http://asipa203.unblog.fr/

    http://pensionabusive.xooit.fr/index.php



    ***********************************************************************************************************************************************

    «Des femmes stupides, ignorantes et méchantes s'attaquent aux hommes les plus intelligents et les plus gentils qui soient et personne ne lève le petit doigt. Les hommes ont désormais tellement l'air de chiens battus qu'ils ne répliquent pas.
    Il serait temps qu'ils contre-attaquent !
    On m'a posé une question sur les féministes. J'ai alors répondu que je n'aimais pas la façon dont on traite les hommes, que cela doit être terrible d'être un garçon." 
    Doris Lessing, icône du féminisme










    adelyce · 1953 vues · 1 commentaire

    Lien permanent vers l'article complet

    http://paternite-imposee.blogactifs.com/PATERNITES-b1/Les-manifestes-en-cours-b1-p4366.htm

    Commentaires

    Commentaire de: DEVOUCOUX PATRICK [ Visiteur ]

    Merci pour ce combat , merci de continuer.

    je crois qu'il serait bon de pouvoir insérer quelque part toutes les"banalités de base " concernant la contraception, les tests de grossesse, la durée du délai pour avorter, les douze semaines jusqu'à 24 dans d'autres pays d'Europe et surtout surtout les 200 000 IVG réalisées en France (pour 800 000 accouchements ), alors que pas un homme n'a pas le droit de refus;

    Je crois qu'avec les lois sur la famille et l'avortement c'est le moment de toucher les députés par courrier par mail, UN MAIL PAR MOIS,  A TOUS LES DEPUTES, pourrait être une méthode pour se faire connaître (toutes les adresses sont sur le site de l'assemblée) et ou par un envoi du livre de Mary PLARD accompagné des ADRESSE DES SITES de la cause des hommes et autres.
    Je crois qu'il faut taper à la tête afin que lors des prochains votes aucun député ne puisse dire qu'il n'est pas au courant de la situation et qu'il ne puisse faire perdurer le deni d'iniquité d'inegalité qui perdure depuis plus de 30 ans.
    Et puisque vous êtes en relation avec des avocats ; ne peuvent -ils reconsidérer la loi sur l"avortement et sa constitutionalité au regard la constitution "les hommes naissent libres et egaux en droit"; c'est ou dans les faits?????? Je ne suis pas juriste , mais je ne comprends pas qu'une telle inégalité ait pu encore passée dans les textes comme une lettre à la poste.


       06/02/2015 @ 18:28:25

    Laisser un commentaire

    Statut des nouveaux commentaires: En attente





    Votre URL sera affichée.


    Veuillez entrer le code contenu dans les images


    Texte du commentaire

    Options
       (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)