Derniers commentaires

Voir le joli message de MOue ...

30/07/2017 @ 12:54:55
par adelyce


Il parait qu’énormément d’hommes sont confrontés ...

27/03/2017 @ 13:33:11
par adelyce


Il est fort dommage que la ...

22/12/2016 @ 14:15:12
par melos95


@ Mamazen je vous trouve assez ...

18/09/2015 @ 19:01:50
par Kyk


Arrêtez vos clichés sur les hommes ...

10/09/2015 @ 22:33:22
par Motu


Calendrier

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

Annonce

rss Syndication

Liens

    13 Nov 2016 - 16:25:54

    Effet boomerang d’une paternité imposée

     


    Mesdames réfléchissez bien : avoir un enfant est une chose sérieuse…  


    « …On ne peut pas considérer que l’homme est un accessoire. L’homme, lui-même, doit avoir envie, doit s’engager, considérer que son rôle de père est très important, parce qu’un enfant a autant besoin d’avoir une maman engagée qu’un papa engagé pour qu’il puisse s’épanouir et vivre en bon état de santé mentale, physique, comme un épanouissement général de sa personne pour pouvoir se projeter plus tard comme étant un enfant qui aura lui aussi, envie de fonder une famille quand lui aura décidé … »

    «… L’enfant lui-même, un jour, reprochera à sa mère de ne pas avoir été digne de son père, dans le sens où le père n’aura pas décidé d’avoir cet enfant et il  se vengera sur la mère, sans véritablement le lui faire ressentir en direct, mais par des attitudes où il la punira de n’avoir pas eu le choix  de choisir l’objet du père c’est-à-dire le désir venant de lui-même de devenir papa… »

    Mesdames, un enfant ça se fait à deux !

    La Vidéo :

    https://www.youtube.com/watch?v=Tm8xZ1Xn7KI

    http://www.huffingtonpost.fr/valerie-grumelinhalimi/quels-sont-les-effets-indesirables-dune-paternite-forcee/?utm_hp_ref=fr-

     Cabinet Valérie Grumelin, Paris

    www.valeriegrumelin.com


    Angélique Kosinski Cimelière, psychologue clinicienne pour enfants et adolescents, avait déjà exposé son point de vue sur ce sujet.

     

     

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/758633-rachida-dati-a-la-recherche-du-pere-de-zohra-quel-impact-psychologique-pour-l-enfant.html

     

     

    Elle s’appuie sur les théories freudiennes,

    et parle aussi des difficultés de l'enfant à se construire sainement et des risques de jugements de l’enfant envers la mère.


    Par ailleurs elle imagine la rencontre entre le géniteur et l’enfant :

    « …le père accepte son enfant ou il le rejette totalement. Dans ce dernier cas, la faille narcissique de l’enfant s’agrandit. Il a été rejeté une première fois lors de sa conception et lors de sa petite enfance, il l’est à nouveau à l’âge adulte. Avec un tribut psychologique souvent lourd à porter.

    Mais même dans le cas où le père accepte cet enfant qui a grandi sans lui, les relations peuvent également ne pas être évidentes sur le long terme. Ce père et cet enfant ont en effet vécu en parallèle. Chacun s’est forgé une vie. Mais à aucun moment le père n’a eu le droit d’exercer son autorité ou de donner son avis sur l’éducation. À ce titre, ils sont deux parfaits étrangers. Ce n’est pas parce que deux êtres ont un lien de sang qu’ils ont automatiquement un lien affectif.

    Sans un tronc commun de souvenirs, il est très difficile de nouer des liens sur des bases aussi précaires fondées sur un rejet initial. Les mères qui choisissent d’enfanter seules et sans le consentement explicite de leur compagnon exposent donc leur enfant à de sérieux préjudices psychologiques… »

    ……………………………………………………………………………………………………………………


    Cependant, l’une et l’autre de ces psychologues ne disent pas combien ces menaces peuvent être atténuées, voire inexistantes, si la mère, tout en informant l’enfant sur ses origines génétiques, lui a donné une autre figure paternelle pleinement reconnue dans sa fonction.

    Ce qui sera difficile  s’il y a eu procès  en recherche de paternité et que la filiation entre le «géniteur » et l’enfant  aura été validée par un Tribunal.

     

    Si ça peut aider certaines mamans qui ont de la difficulté avec les pères, je suis un enfant de père inconnu. Ma mère a tout fait pour avoir la pension mais lorsqu'elle a rencontré mon père (maintenant adoptif!) il lui a demandé d'arrêter tout ça. Il m'a élevé comme sa propre fille et lorsque j'ai eu 24 ans il m'a adopté. J'étais tellement heureuse vous pouvez pas vous imaginer! On a jamais eu de nouvelles du géniteur malgré qu'on reste dans un village et lui aussi. Je peux vous garantir aussi que ça fait les plus belles relations mères-filles. Je suis très proche de ma mère et l'ai toujours été. Elle ne m'a jamais caché l'absence de mon père biologique et m'a toujours dit que si je voulais le rencontrer je le pouvais, mais ça ne me disait rien. J'espère que ça vous redonne un peu de motivation pour continuer!! Prenez soin de vous et ne vous en faites pas, on est toujours plus entouré qu'on ne le crois! MOue

     

     



    adelyce · 548 vues · 1 commentaire

    Lien permanent vers l'article complet

    http://paternite-imposee.blogactifs.com/PATERNITES-b1/Effet-boomerang-dune-paternite-imposee-b1-p4375.htm

    Commentaires

    Commentaire de: adelyce [ Membre ]
    Voir le joli message de MOue en rajout d'article.
       30/07/2017 @ 12:54:55

    Laisser un commentaire

    Statut des nouveaux commentaires: En attente





    Votre URL sera affichée.


    Veuillez entrer le code contenu dans les images


    Texte du commentaire

    Options
       (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)